Toutes les tendances
10 astuces pour adopter la tendance Brooklyn

10 astuces pour adopter la tendance Brooklyn

Née dans les quartiers de Brooklyn et de Williamsburg à New York, cette tendance très créative mixe récup’, esprit industriel et charme vintage. Les hipsters qui en sont à l’origine y ont aussi glissé une bonne dose d’objets détournés ou faits à la main, en réaction au prêt-à-penser de Manhattan. Voici donc quelques astuces pour faire souffler l’esprit loft chez vous et pour vous amuser en créant de vos propres mains une partie de la déco.

Explorez l’imagerie Brooklyn

miroir barbier

A mi-chemin entre le tatouage et le dessin au trait appelé doodle, l’imagerie Brooklyn se décline résolument en noir et blanc. Des dessins détaillés, figuratifs, qui empruntent parfois à l’esprit de la gravure peuvent se retrouver encadrés sur vos murs, sur vos rideaux, sur vos coussins ou sur vos vases. Et si vous vous sentez une âme d’artiste, vous pouvez même dessiner vous-même : c’est tout l’esprit Brooklyn ! Le must du moment, c’est de tracer soi-même à la craie sur un tableau noir de jolis messages, en imitant une typographie vintage des années cinquante ou soixante.

Explorez la palette des tons neutres

Avec la tendance Brooklyn, vous pouvez naviguer dans la palette des tons neutres, issus de l’industriel. Le noir mat est incontournable, associé au blanc. Les tons krafts, les bruns vieillis, l’anthracite ou le graphite conviennent également. Le bleu sombre, celui de l’encre des tatouages ou des toiles de marine est également bienvenu. Et quelques couleurs vives, en accent, peuvent cohabiter avec charme : essayez le bordeaux, le vert bouteille ou le jaune moutarde.

Redécouvrez le pouvoir de la quincaillerie

embouts barre rideaux

La quincaillerie visible est la signature du style industriel. Boulons, grosses vis patinées par le temps, chaînes, roulettes, renforts, tout est permis pourvu que le métal ait l’air d’avoir vécu. Autre option : la quincaillerie émaillée pour les boutons de portes ou les plaques. Elle fait également bon ménage avec le style Brooklyn.

Mettez vos luminaires en vedette

lampes deco atelier

En suspension ou en lampes à poser, les luminaires sont essentiels. Toutes les grosses lampes factory sont parfaites, surtout utilisées en ligne, par 3 ou 4 au-dessus d’une immense table ou d’une circulation. Si votre pièce est de petite dimension, optez pour des gamelles émaillées ou de simples ampoules à filament visible suspendues par un câble textile. Pour les lampes à poser, vous pouvez miser sur les lampadaires articulés ou les lampes de tables d’architectes, tant qu’elles sont en métal noirci ou patiné.

Patinez ses meubles

meuble effet metal

Le style Brooklyn aime les meubles qui ont une histoire, les objets qui ont vécu et qui deviennent par là même uniques. A vous donc de patiner la matière avec des effets d’usure. Vous pouvez aussi tout simplement repeindre en noir mat une commode en bois clair et aux formes simples ou une armoire basique. Avec une belle quincaillerie, elle entrera parfaitement dans le décor.

Customisez ses accroches

miroir barbier

Voici un détail qui signe immédiatement le style Brooklyn. Pour vos cadres, vos miroirs ou tout ce que vous souhaitez accrocher au mur, privilégiez des accroches visibles. Des matériaux issus du monde industriel, détournés, font un effet spectaculaire comme les grosses cordes, les chaînettes ou les câbles.

Côté textile, choisissez le brut

composition coussins

Les toiles à grosses trames et les aspects mats ont la cote. Façon drap de l’armée ou sac postal, les textiles bruts se retrouvent transformés en coussins ou en rideaux grâce à des anneaux-pinces, sans coutures ni ourlets. Pour les tringles à rideaux, les embouts peuvent amener un supplément d’âme avec des roulettes, des écrous ou du bois vieilli.

Jouez les effets de matière

miroir effet vieilli

Ce qui vaut pour le mobilier vaut pour tout le reste. Le style Brooklyn aime ce qui a vécu, ce qui est patiné par le temps. Vive les parquets usés, le métal rouillé, les briques avec traces de peinture, les carrelages format métro un peu écaillés, le béton qui conserve les traces de son ancienne vie ou le bois de chantier aux couleurs peu uniformes. Pour tous vos choix de matière, privilégiez ces effets du temps ou du hasard qui affirment la fin du formatage et font un pied de nez aux conventions.

Puisez dans les motifs géométriques

carreaux ciment salle de bains

Côté motifs, la tendance Brooklyn reste sage. Tout en contrastes noirs et blancs ou en nuances de gris, les rayures, les chevrons et les formes géométriques sont de la partie. Si le cœur vous en dit, vous pouvez puiser dans le registre infiniment varié des motifs carreaux de ciment et même les mixer avec audace.

Libérez le créatif à l’intérieur de soi

Un petit air arty vient souffler sur le style Brooklyn. Et si vous transformiez votre mur en galerie d’art ? Découpez des morceaux de papiers peints avec effets de matière pour composer un collage sur votre mur, accumulez des objets industriels, dessinez une fresque en noir et blanc ou transformez votre mur en tableau noir géant pour y inscrire votre pensée philosophique préférée.

Retour à la liste d'articles
Haut de page