Toutes les tendances
La couleur un peu, beaucoup, passionnément...

La couleur un peu, beaucoup, passionnément...

Blanc de blanc. Vos murs sont tout blancs. Et pourtant vous rêvez de couleur ! Des couleurs chaudes qui vous rappelleront votre destination de vacances préférée, des couleurs claires parce que vous rêvez d’harmonie pour votre nouveau chez vous ou des teintes fraîches pour donner un nouvel élan à votre déco... De la lumière, de l’intimité, de la profondeur, une couleur peut tout changer. Voici tous les bons conseils de nos plus talentueux manieurs de pinceaux pour choisir celle qu’il vous faut.

La ronde des couleurs

salon vintage colore

Certes les couleurs c’est d’abord une histoire de coup de cœur. Il y a néanmoins un outil précieux pour être sûr de faire les bons choix : le cercle chromatique. En son centre, les couleurs primaires, le jaune, le bleu, le rouge. Autour les couleurs secondaires, orange, violet et vert. A quoi sert le cercle ? A repérer les couleurs complémentaires. Car c’est une règle essentielle de l’association des couleurs : opter pour le duo d’une couleur et sa complémentaire. Pour les repérer, rien de plus simple, elles se font face sur le cercle chromatique. Quelques exemples de couples célèbres : bleu et orange, jaune et violet, rouge et vert. Vous avez envie d’un mur orange vif comme dans les années 70 ? Pour équilibrer votre déco, vous pourrez choisir des accessoires bleus. Mariage durable garanti !

Savez-vous parler « couleur » ?

salon mur jaune

Le monde de la couleur n’est pas réservé aux professionnels, cependant il y a quelques notions indispensables à distinguer pour faire les bons choix chez soi. Il y a 3 mots clés : teinte, nuance, valeur. La teinte c’est la couleur à proprement parler (rouge, jaune, bleu, etc.). Elle se décline ensuite en nuance (jaune bouton d’or, miel, paille). Et chacune d’entre elle a une valeur : c’est-à-dire une intensité (plus ou moins claire ou sombre en fonction de son dosage en pigments blancs ou sombre). Jouer avec la valeur d’une couleur c’est jouer avec la lumière de sa pièce, elle se choisit donc avec autant de soin que la teinte !

Quelle couleur pour vous ?

salon mur bleu

Un rouge flamboyant vous dynamise, le bleu gris vous ressource ? Chaque couleur a sa signification et ses pouvoirs (presque) magiques. C’est dire si son choix est crucial pour que vous vous sentiez parfaitement à l’aise chez vous. Le rouge, couleur de la passion et de l’action, vous permet de créer une atmosphère énergique et/ou intimiste. Pureté, calme, fraîcheur… venu de la mer, le bleu est la couleur de la sérénité. Il aime les pièces lumineuses. Clair, il apaise, il détend. Foncé, il tamise l’atmosphère. Le vert est la couleur de l’énergie calme : clair il repose et dynamise à la fois, intense il stimule la concentration. Cette couleur de la nature est facile à marier avec d’autres teintes. Côté bonne humeur, c’est le jaune qui a la primeur. Symbole d’or, de lumière, de chaleur, il vivifie et crée des ambiances joyeuses, stimulantes et festives. A vous de choisir la couleur qui vous inspire…

La couleur à la bonne température

salon mur rouge

Plutôt froide, tiède ou chaude ? La température des couleurs choisie détermine l'ambiance de la pièce. Les couleurs chaudes, du violet au jaune, créent des ambiances conviviales, chaleureuses, joyeuses. Les couleurs froides, du bleu au vert, également surnommées « couleurs de la mer, du ciel et des plantes » posent des atmosphères calmes et sereines. Vous avez envie de réchauffer une couleur froide ? Une touche de rouge et le tour est joué. Vous avez envie d’éteindre un peu la vivacité d’une couleur ? Une touche de gris de la même valeur et le résultat est là.

Oui mais où ?

fresque couleur mur

Il n’y a rien de plus subjectif semble-t-il. Et pourtant… Là où l’harmonie d’un camaïeu ou d’un dégradé pourrait lasser, un mélange de couleurs survitaminé dans une pièce à vivre pourra fatiguer l’œil à terme. Une astuce pour se lancer dans des couleurs vives sans risque : libérer d’abord votre créativité dans les pièces de passage (votre entrée, le couloir, les toilettes). De faible surface et souvent moins meublées, elles offrent un terrain de jeu idéal pour vos cocktails de couleurs les plus fous. Et puis, il est toujours bon de rappeler que la couleur ne grimpe pas qu’aux murs et aux rideaux, elle s’empare même des plinthes, des portes, du plafond, des espaces de jeux inattendus qui donneront une sacrée personnalité à votre déco.

Maîtriser le pouvoir de la couleur

salon plafond bleu

La règle d’or des décorateurs : identifier un fil conducteur de « couleur » dans la maison qui fait le lien entre chaque pièce et donner une personnalité à chacune tout en créant une harmonie d’ensemble dans la maison. Dans les petits appartements, cette astuce amplifie, en plus, la sensation d’espace… D’ailleurs, les couleurs sont de vrais atouts pour repousser les murs. Les couleurs claires comme le blanc, le beige, l’écru ont l’avantage d’ouvrir l’espace. Au contraire les couleurs foncées ont tendance à refermer pour créer de l’intime. A oublier sur les murs des studios ! Avant de se lancer dans une couleur tranchée, changer quelques éléments de sa déco permet de tester ses envies « en vrai ».

Des couleurs vives oui, mais de la nuance aussi

Jaune, violet, orange, vert, rouge… Les couleurs « brutes » sont vives et donnent de l’énergie mais elles peuvent aussi lasser l’œil beaucoup plus vite. Votre réflexe de décorateur : explorer toutes les nuances de vos couleurs. Et la quantité de choix est astronomique par couleur. Vert émeraude, céladon, épinard, pistache, véronèse…Vous envisagez un rouge intense dans la cuisine ? Choisissez-lui un compagnon plus tempéré, un vert amande très doux par exemple. Les duos qui ont le vent en poupe ? Un bleu Indigo et jaune ocre, un rose pêche poudré et un vert empire profond, un parme poétique et un brun kaki. Et pour ceux qui hésitent à marier deux couleurs, le choix qui fonctionne à (quasiment !) tous les coups : le mariage d’une couleur vive avec une base neutre comme un beau gris, une couleur naturelle comme le lin et la ficelle ou une teinte sourde comme le taupe ou un brun clair.

De la douceur avant tout chose : dégradé et camaïeu

salon peinture camaieu

Vous avez une couleur en tête mais ne savez pas encore comment la marier ? Le dégradé et le camaïeu vous proposent deux solutions pour vous lancer à l’assaut de vos murs blancs en toute sécurité. Avec le dégradé, vous optez pour le bleu gris dont vous rêvez et le déclinez sur vos murs en nuances contenant plus ou moins de blanc. Le résultat ? Une atmosphère très enveloppante et harmonieuse. Le camaïeu est plus audacieux et marie plusieurs nuances d’une même teinte (mais jamais plus de 3 !) comme un bleu Majorelle, un bleu Lavande et un bleu Pétrole par exemple. Le camaïeu permet de créer un vrai rythme dans son espace tout en conservant l’harmonie.

La règle des 3 couleurs

salon scandinave colore

La règle qui se transmet de génération de décorateurs en génération de décorateurs dit que, pour une même pièce, il ne faut jamais plus de trois couleurs ainsi réparties : 70 % pour la première, 25 % pour la seconde et 5 % pour la dernière. Ces trois couleurs doivent être en harmonie (c’est-à-dire voisine sur le cercle chromatique), en contraste (en opposition sur le cercle) et complémentaires. Un exemple de combinaison ? Un mur bleu pétrole (70 %), un bleu ardoise très pâle (25 %) et des touches de jaune Safran. Pas besoin de se lancer dans de grands calculs au cm2 près cependant, l’idée est seulement de garder en tête ces ordres de grandeur pour équilibrer l’ensemble.

Des accidents qui réjouissent

chambre enfant blanc jaune

A la longue la perfection peut lasser, l’œil et l’humeur ! Pour donner de la personnalité à votre intérieur, un bon conseil : créer des accidents de couleurs. Pas besoin d’un grand carambolage, on peut jouer avec les détails des rideaux, des coussins, des cadres très colorés pour réveiller des murs pâles ou, au contraire, opter pour un fauteuil, un abat-jour, un plaid plus neutres pour tempérer des couleurs à forte tonalité.

Et en pratique ?

Sur le papier votre projet est bouclé : vous avez choisi vos nouvelles couleurs. Voici quelques astuces très précieuses pour être sûrs de faire le bon choix jusqu’au bout ! La première chose à prendre en compte c’est… que votre intérieur comporte déjà des couleurs. Vos meubles, vos boiseries, votre déco ont du caractère. Tout l’enjeu est donc d’identifier la teinte majeure qui se dégage de votre déco actuelle pour en vérifier l’équilibre avec le choix de vos nouvelles couleurs. Une fois en magasin devant le nuancier, pensez à masquer les couleurs voisines avec un papier blanc pour ne pas laisser l’œil se faire perturber. Votre choix est fait ? Grâce aux testeurs proposés, composez votre échantillon de décorateur sur un medium de 40 cm*40 cm. Placé en situation il vous permettra de vérifier la réaction de la couleur à la luminosité de votre pièce à différentes heures du jour et, pour les pièces les plus sombres, d’opter pour une valeur plus claire. C’est aussi l’occasion de le rapprocher d’autres couleurs pour tester toutes vos options d’associations. Envie de ne rien laisser au hasard ? Prenez une photo de votre pièce. Décalquez ensuite les contours des murs et de vos meubles au feutre noir. Après avoir photocopié le calque sur papier blanc, vous pourrez ainsi colorier vos murs et faire toutes les simulations souhaitées.

En bref : Je dose la couleur


✔ J’utilise le cercle chromatique
✔ Je manie teintes, nuances et valeurs de couleurs
✔ Je choisis parmi les couleurs chaudes ou froides
✔ J’ose la couleur dans des pièces de passage
✔ Je trouve mon fil rouge couleur
✔ J’apprivoise les nuances
✔ Je teste les camaïeux et dégradés
✔ Je respecte la règle des trois couleurs
✔ Je fais des tests avec ma pièce
Retour à la liste d'articles
Haut de page